Un malus contrairement à un bonus est défini comme la majoration d’une prime d’assurance automobile en considération de la fréquence à laquelle celui qui est assuré occasionne des accidents. Autrement dit, c’est une pénalité à laquelle ceux qui sont assurés sont soumis quand ils sont à la base d’un nombre important d’accidents. Il n’y a pas que les voitures qui sont concernées, il y a également les deux roues. Vous vous demandez quoi faire avec un malus d’assurance moto. Découvrez donc à travers ce guide la réponse à cette préoccupation.

Malus d’assurance moto pour pénaliser l’assuré en cas de sinistres

L’assurance malus moto est un concept dont se servent couramment les entreprises d’assurances. En effet, le malus d’assurance moto est le mécanisme par lequel l’assuré est pénalisé fonction des sinistres causés. Autrement dit, le malus vient sanctionner (on appelle cela la hausse de la prime pour un même niveau de garantie) le mauvais conducteur en augmentant le montant de sa cotisation. En effet, un malussé représente un risque aggravé pour son assureur. De ce fait, beaucoup d’agences d’assurances peuvent ne pas se porter volontaires pour vous couvrir, quelle que soit la valeur de votre moto.

Lorsque vous causez un accident, le coefficient de réduction/ majoration en assurance moto est multiplié et le coût de votre apport augmentera. Cependant, rassurez-vous le coefficient est fixé à une échelle donnée (3,50). Quand votre responsabilité n’est engagée que partiellement, vous êtes majoré de 12,5 % et le coefficient est fixé à 1,125. Quand il n’y a pas de dommages causés, le motard profite d’un bonus de 5 % et le coefficient dans ce cas est de 0,95.

Voir :  Assurance maritime : pourquoi y souscrire ?

Notez que le coefficient peut diminuer après 2 ans sans dommages causés par l’assuré. Ainsi, après deux années passées sans dommages causés, le pilote de la moto va économiser 10 % de sa prime d’assurance moto. Pour donc éviter le malus, il va falloir que fassiez l’effort de ne commettre aucun dommage ou accident à l’égard d’autrui avant la fin de votre contrat d’assurance moto. Ceci dit, ce ne sont pas tous les sinistres engendrés par celui qui est assuré qui sont pris en compte pour appliquer le malus.

Conditions d’application du malus d’assurance moto

En considérant la notion d’assurance malus moto, il faut noter que certaines conditions sont indispensables pour évoquer le malus. Ainsi, il convient de vous préciser que tous les accidents causés par l’assuré ne sont pas pris en compte pour parler de malus. Tout d’abord, lorsque vous souscrivez à une assurance moto, vous n’êtes pas toujours responsable des dommages causés lorsque vous conduisez. C’est pour cette raison qu’un formulaire de constat doit être rempli en cas d’accident afin de pouvoir désigner le conducteur qui est en faute pour lui appliquer le malus. Notez que le malus peut être partiel ou total. Voici la liste des accidents qui ne sont retenus pour l’application du malus :

  • incendies,
  • vols,
  • accidents de circulation.

Cependant, la responsabilité de conducteur assuré peut être engagée si ce dernier a fui ses responsabilités en cas de sinistre (c’est un délit). Aussi, l’assuré sera frappé de malus s’il est en état d’ivresse ou s’il a transgressé les règles du code de la route. Dans ce dernier cas, il lui sera confisqué son permis de conduire ou carrément son permis sera suspendu.